logo Palli-Science
22/07/2017, 22:31:26
Palli-Science

Contrôler la douleur neuropathique : la méthadone en coanalgésie

Résumé

La DL-méthadone est un opioïde de synthèse qui présente des bénéfices spécifiques pour traiter la douleur neuropathique : elle présente simultanément les effets d’un opioïde classique sur les récepteurs μ par son énantiomorphe L et un effet anti-NMDA par son énantiomorphe D. Une synergie est observée entre les deux énantiomorphes, particulièrement quand le NMDA est stimulé. La méthadone est cependant une molécule à longue action, au métabolisme très variable selon les individus et susceptible d’interactions médicamenteuses multiples. Son utilisation doit donc être prudente et étroitement surveillée. Une utilisation de petites doses en coanalgésie avec un opioïde conventionnel apparaît comme une voie plus simple et plus sécuritaire. Nous présentons ici un guide d’utilisation de la méthadone avec une emphase sur son usage à petite dose en coanalgésie ainsi que des recommandations pratiques pour le suivi des malades sous méthadone.

 

TABLE DES MATIÈRES

La douleur et sa transmission par la  voie normale

La douleur persistante sévère et la douleur neuropathique

MÉTHADONE : UN MÉDICAMENT OU DEUX MÉDICAMENTS?

  • Effet de la L-méthadone sur les récepteurs μ
  • Effet de la D-méthadone sur les récepteurs NMDA
  • Efficacité analgésique de la méthadone
  • La méthadone prévient la désensibilisation des récepteurs μ chez l’animal
  • Effet sur la recapture de sérotonine et de norépinephrine
  • Effet bupivacaïne

Pharmacologie et informations pertinentes à l’utilisation de la méthadone

  • Permis
  • Absorption et route
  • Stockage tissulaire
  • Concentration circulante
  • Concentrations tissulaires
  • Dégradation
  • Excrétion
  • Coût
  • Effet spécifique de la méthadone
  • Équivalence opioïdee

Trois modes d’utilisation de la méthadone

  • 1-Conversion d’opioïdes vers la méthadone seule
  • 2-La méthadone en coanalgésie
  • 3-La méthadone en minidoses pour éviter l’hyperalgésie

EFFICACITÉ DE LA MÉTHADONE À FAIBLE DOSE CHEZ L’HOMME ADULTE

  • Douleur neuropathique non cancéreuse
    • Cas illustratif 1. Une douleur neuropathique non cancéreuse
  • Douleur neuropathique cancéreuse
    • Cas illustratif 2.  Une douleur neuropathique cancéreuse
  • Tolérance et Douleur hyperalgésique : un continuum renversé par la méthadone
    • Cas illustratif 3. Une hyperalgésie pure

TRAITER LA DOULEUR NEUROPATHIQUE CHEZ L’ADULTE

  • Si la douleur neuropathique est le résultat d’une douleur prolongée
  • Si la douleur neuropathique est le résultat d’une atteinte directe du nerf
  • Si la douleur neuropathique est le résultat d’une hyperalgésie.
    • Cas illustratif  4.  Une hyperalgésie à l’hydromorphone
    • Ajouter de la kétamine ?

UTILISATION CLINIQUE DE LA MÉTHADONE EN SOINS PALLIATIFS

TRAITER LA DOULEUR NEUROPATHIQUE CHEZ L’ENFANT

EFFETS SECONDAIRES DE LA MÉTHADONE

  • Effets indésirables communs aux  opioïdes
  • Intoxication aiguë
  • Allongement du QT et torsade de pointe
  • Syndrome sérotoninergique
  • Oedème
  • Rash cutané
  • Autres effets secondaires moins pertinents en soins palliatifs
  • Hypoglycémie
  • Leukoencéphalopathie
  • Hypogonadisme
  • Déminéralisation osseuse
  • Surdité
  • Santé buccale
  • Tabagisme

Traiter une intoxication à la méthadone

Bibliographie